Archives de Tag: cueto

Cueto, vieux requin solitaire.

Pour ce 1er billet il fallait démarrer sur du solide, du concret et assurer « les fondamentaux ». De fait, rédiger un papier sur les Sale Sharks où j’ai passé un semestre en stage et sur son icone Mark Cueto m’apparait comme une évidence. 

Ce soir (22/11) à 19h45 heure locale, se déroulera le match Sale Sharks vs Worcester Warriors pour le compte de la 8ème journée d’Aviva Premiership. Ce match passera surement inaperçu entre les test-matchs du lendemain et un USAP/RCT qui sent bon la visite de complaisance pour Virgile Bruni. En outre il s’agira d’un match du ventre mou de la Premiership entre le 8ème et le dernier du championnat. La lecture purement comptable de cette opposition entre 2 équipes en quête d’identité et de continuité n’est pas très ronflante, toutefois la présence de Mark Cueto dans le XV de départ des Sharks mérite à elle seule un éclairage particulier tant le garçon aura marqué le championnat anglais et le club de Sale par son empreinte.

Des débuts prometteurs

Mark Cueto disputera là son 241ème match sous les couleurs des Sale Sharks, son seul et unique club professionnel. Tout droit sorti des Jets (l’académie des Sharks) Cueto ne tarde pas à intégrer le squad professionnel et dès sa 1ère saison pro il termine meilleur marqueur d’essai de la Premiership avec 13 réalisations. Il est aujourd’hui le meilleur marqueur en activité de l’histoire de la Premiership avec 83 réalisations juste devant une autre légende des Sharks, le nonchalant Steve Hanley (75), ce qui en dit long sur l’influence et la régularité de notre bonhomme. Auteur de bonnes performances, il explose avec l’arrivée de Philipe Saint-André aux commandes du club en 2004, année faste où il connaitra d’ailleurs les joies de la sélection anglaise pour un début en fanfare avec un doublé pour sa 1ère cape face au Canada. Avec l’arrivée de l’actuel sélectionneur du XV de France, le club prend une autre dimension et l’arrivée massive de joueurs français (Chabal, Faure, Courrent, Larrechea, Bruno) donne un coup de boost à cette formation déjà riche de nombreux internationaux mais à la conquête un peu fébrile. Bruno et Faure redonnent de la vigueur à la mêlée fermée et le même Bruno sa régularité au lancer. Et que dire de « SeaBass » aka Sébastien Chabal ?! Bien avant de devenir l’idole du peuple, c’est bien à Sale que ce dernier s’est révélé sous la houlette de son éphémère mentor berjallien. Repositionné en 8 et assurant la couverture en 2ème rideau, il fait parler sa puissance et son explosivité. Fort d’un pack conquérant et d’une charnière aux portes de l’équipe d’Angleterre (Wigglesworth/Hodgson) le triangle arrière composé de Cueto, Robinson et du virevoltant catalan Oriol Ripol dynamite les défenses adverses et récolte les titres (Challenge européen en 2005, Premiership en 2006).

Cueto face à la France

Cueto face à la France

Des lendemains qui déchantent

Mais les lendemains de fête sont parfois douloureux, avec le départ de PSA et ses frenchies, la retraite de Jason Robinson, les départs des historiques Sheridan, Hodgson et l’exil des jeunes talents Wiggleswoth, Foden (!) le niveau des Sharks baisse inexorablement. Les finances plombées par le passage galactique de PSA sont en souffrances, mais Mark Cueto reste fidèle à son club quitte à faire une croix sur des opportunités en France ou dans des clubs anglais plus huppés. Ce n’est pas grave, car si le club banlieusard mancunien a la gueule de bois, Cueto lui, brille de milles feux sous le maillot du XV de la rose. Il contribue au retour au 1er plan de l’Angleterre après son titre mondial de 2003 et les difficultés de reconstruction qui suivirent, au point de devenir un cadre en puissance en alignant 29 matchs d’affilé en tant que titulaire sur l’aile gauche de la sélection. Là aussi il reformera un trident arrière de grande qualité avec Robinson, Foden, Armitage ou bien encore Ashton. Il sera un élément clé de la conquête du tournoi 2011 et malgré une blessure reviendra titulaire durant la coupe du monde 2011 où il jouera même le 1/4 de finale perdu face aux Français. Mark Cueto est donc un homme convoité, surement un des meilleurs ailiers de sa génération, et en dépit de nombreuses sollicitations il a toujours choisi de rester fidèle aux Sharks malgré le manque de résultats et d’exposition médiatique dont souffre son club de coeur depuis le départ du très médiatique St-André. Sa longévité au club est assez rare à ce niveau et seule une poignée de joueurs peuvent se targuer de n’avoir connu qu’un seul club, même si rien n’est jamais sur à 100% dans le rugby pro, il devrait finir sa carrière au terme de la saison 2013/14 dans la banlieue mancunienne. Retraite ou pas, une une chose est sure, il aura marqué de son empreinte ce club par sa longévité et sa régularité. Sa fidélité sans faille et sa contribution comptable (465 points) lui assurent une place au panthéon des Sale Sharks aux côtés des Jason Robinson, Pete Anglesea, Steve Hanley, et autres Sébastien Chabal.

Le style

Moins virevoltant que son compère Robinson, Cueto est un ailier complet, bon sous les ballons aériens, doté d’une bonne pointe de vitesse et de crochets efficaces, toutefois sa grande force réside dans son sens du placement et de l’anticipation, à l’image d’un Vincent Clerc, il s’agit d’un finisseur hors pair qui sent bien les coups. Sa capacité à venir se proposer avec le bon timing dans la ligne récupérer les offrandes de Toby Flood en sélection ou Charlie Hodgson en club en font un élément incontournable sur les phases offensives. Son autre grande qualité réside dans la longueur de son jeu au pied où il parvient souvent à donner de l’air à son équipe. Le fait qu’il soit gaucher offre également d’autres alternatives à son ouvreur. En défense il sait se montrer intraitable et assène parfois de gros tampons à son vis-à-vis, avec près de 95kgs sur la balance pour 1m83 il peut s’opposer frontalement sans craindre pour son intégrité physique.

Les records de Mark Cueto

  • Meilleur marqueur d’essai de tous les temps en Premiership (81 série en cours)
  • 1 essai inscrit pendant 8 matchs consécutifs (A égalité avec Chris Oti)
  • Joueur ayant disputé le plus de matchs sous le maillot des Sale Sharks (240 série en cours)
  • 55 sélections en équipe d’Angleterre pour 20 essais.

Mark Cueto, homme de records.

Tagué , , ,