Archives de Tag: northampton saints

Samu Manoa, le bien nommé.

UPDATE 22/12/2014 : Samu Manoa s’est engagé pour 4 saisons au RCT.

Il vient tout juste de récupérer son trophée de « Premiership player of the month » pour le mois d’octobre, il est américain d’origine tonguienne , mais en faisant une contre-pétrie à partir de son patronyme on pourrait croire qu’il appartient aux… Manu Samoa. Vous me suivez ? 

Non ? Ce n’est pas bien grave on est là pour ça. Samu Manoa est un seconde ligne que l’on peut classer dans la catégorie des rugueux. A 28 ans il se traine déjà une solide réputation de découpeur avec quelques chefs d’oeuvre à son actif. Si la faible exposition des Eagles ne lui permet pas de briller à sa juste valeur, il sait saisir l’opportunité lorsqu’elle se présente, comme lors de ce test match face à l’Irlande à Houston, Texas où O’Mahony a eu un problème. Ce dernier, capitaine de fortune d’une équipe irlandaise en tournée qui avait décidé de tester des nouveaux joueurs, reçoit la gonfle à hauteur des 40m, hélas Manoa a anticipé la course du Munsterman et le renvoie à ses chères études d’une magnifique planche dont il a le secret !

S’il s’agit là d’un de ses rares coups d’éclat sur la scène internationale, les amateurs de Premiership connaissent bien le joueur des Northampton Saints où il forme un attelage assez effrayant avec Courtney Lawes, autre grand ambassadeur du Cachou Lajaunie. Neveu d’une ancienne gloire tonguienne émigrée à Hawaï, c’est donc tout naturellement que Manoa démarre sa carrière de rugbyman au club de San Francisco Golden Gate. Il y effectuera 7 saisons avec notamment un titre en 2009. En 2011 il tape dans l’oeil de Jim Mallinder, directeur du rugby chez les Saint de Northampton qui le signe. En saisissant ce beau contrat en Europe, il sait que sa carrière va décoller même si une clause dans son contrat l’empêche de participer à la coupe du monde 2011. Mais sa décision est prise et c’est donc sur les rives du fleuve Nene que ce dernier va développer son rugby et prendre une dimension internationale. Dès sa 1ère saison il claque 17 feuilles de match, 2 trophées d’homme du match face à Castres (HCUP) et les Harlequins et termine dans la Dream Team ESPN, excusez du peu !

L’an passé, il ne baisse pas de rythme et enchaine 24 apparitions sous le maillot des Saints dont la majorité aux côté de l’autre terreur des Midlands, Courtney Lawes. Sa grosse activité défensive et son style spectaculaire lui permettent d’être élu joueur du club par le public et par ses pairs, vous parlez d’une reconnaissance ! Le garçon mouille le maillot et le public de Franklin’s Garden le lui rend bien.

Besoin de Samu ?

Vous avez appelé le Samu ?

Avec 7 apparitions pour 3 essais (contre 2 lors des 2 dernières saisons) il a même pris une dimension supplémentaire en attaque où malgré son double mètre, il parvient à créer des brèches et à conclure. C’est là que le garçon a un profil rare, il n’est pas seulement un guerrier, c’est aussi un excellent manieur de ballon ce qui lui vaut parfois de descendre en 6. Il est très précieux dans l’alignement des Saints où son capitaine Hartley dispose de 2 cibles privilégiées avec Lawes, voir 3 avec Christian Day. Pièce maîtresse de Northampton, il est encore sous contrat pour les 2 prochaines saisons, toutefois il y a fort à parier que son profil rare va susciter de nombreuses convoitises en Europe, et l’appétence actuelle des clubs français pourrait les diriger vers cet incroyable plaqueur…

Tagué , , ,